L’Aloe Vera : ses vertus

Vous avez toujours rêvé d’une bonne fée des peaux déshydratées, malmenées par le soleil, tiraillées ? Ne cherchez plus, la voici !

Avez-vous déjà fendu le cœur d’une feuille d’aloe vera et raclé sa pulpe à la cuillère ? Non ? Tentez l’expérience !

Recueillir en une fraction de seconde un gel cosmétique prêt à l’emploi relève quasiment de la magie. Et si votre vocation d’herboriste en est encore au stade de jeune pousse, optez pour l’aloe vera sous forme de gel (pur), de crème hydratante, de gommage, de shampoing… Le choix est vaste, tant ce must de la dermatologie et de la cosmétique est bon à tout faire.

LE SAVIEZ-VOUS ?
Avec 75 composés actifs, 20 minéraux (fer, magnésium, calcium…), 12 vitamines (C, B1, B2…), la feuille d’aloe vera est très très riche.

L’aloe vera est une plante vivace aux qualités exceptionnelles, mais les connaissez-vous toutes ? Découvrez 15 façons d’utiliser l’aloe vera !

Surnommée « baguette magique du paradis », l’aloe vera est une plante qui possède de multiples vertus. En voici 15 :

Elle apaise les brûlures
Elle atténue les hématomes
Elle prévient l’apparition des vergetures
Elle soulage les coups de soleil
Elle soulage aussi les ampoules
Elle atténue l’apparition d’un bouton de fièvre
Elle soulage les piqûres d’insectes
Elle combat les mycoses
Elle traite l’acné
Elle réduit les tâches pigmentaires de la peau
Elle lutte contre l’eczéma
Elle soulage le psoriasis
Elle réduit la taille des verrues
Elle accélère la pousse des cheveux
Elle élimine les pellicules

Hydratant et nourrissant, son gel entre dans la composition de nombreuses crèmes cosmétiques. Ses vertus apaisantes et cicatrisantes sont aussi prisées en dermatologie pour traiter les coups de soleil et autres brûlures, les escarres, les petites coupures et les irritations cutanées. Une étude publiée en décembre 2011 dans l’American Journal of the Medical Sciences a également montré son efficacité sur le psoriasis.

Le gel d’aloé vera est plus efficace lorsqu’il est ultra frais. Pour en disposer toute l’année, mieux vaut donc avoir un aloès chez soi.
En pot, il se conserve plusieurs années. Coupez une feuille, retirez sa peau et pressez la pulpe. À réserver uniquement à un usage externe.

Leave a comment